La Motivation et Newton ou comment rester motivé au quotidien

Votre motivation est-elle victime du syndrome de Newton ?

Vous est déjà t-il arrivé d’être hyper motivé puis quelques heures ou quelques jours plus tard, ne plus avoir le courage ou le goût de mener un projet à son terme ?

Je suppose que cela vous est déjà arrivé quelques fois dans votre vie, et peut-être même « plus souvent qu’à votre tour » selon l’expression.

L’autre soir alors que je participai à un séminaire j’ai eu une révélation. J’ai enfin compris pourquoi cela arrivait.

Pourquoi votre motivation baisse t-elle ?

J’imagine que vous aussi aimeriez savoir pourquoi votre motivation a tendance à ressembler aux montagnes russes (circuit fait de montées et de descentes) avec quelques fois des pointes vertigineuses.

Une motivation non soutenueA la réflexion c’est tellement évident ! Mais faut avoir l’esprit ouvert pour saisir cette réalité. Avez-vous l’esprit ouvert en ce moment ? L’esprit c’est comme un parachute, ça ne fonctionne bien que quand c’est ouvert. Fermé c’est la chute. Splaachhh …

Le correcteur d’orthographe de mon traitement de texte me dit qu’il y a une faute au mot Splaachhh. Mon correcteur d’orthographe a l’esprit fermé et aucune poésie.

Allez, revenons à la motivation et à ses états. Mais avant je voudrais savoir combien vous donneriez pour savoir pourquoi, un jour votre motivation est au top et pourquoi le lendemain elle sert de tapis brosse pour se décrotter les chaussures ? Combien ?

Je vous pose cette question, pas que je vous fasse payer pour avoir la réponse, mais parce que bien souvent, parce que c’est gratuit, on pense que ça ne vaut rien, alors que quand on paye, soudain, comme par enchantement, la même réponse augmente de valeur.

Alors combien ? C’est vous qui allez donné de la valeur à cette information. Moi je vous donne l’info, vous, vous lui donnez de la valeur. Comment ? C’est très simple. Il y a à la fin de ce texte un lien Paypal (paiement sécurisé en ligne) et vous faites un don, en fonction de la valeur que vous estimez ce que vous allez apprendre. Ni plus, ni moins, en fonction de la valeur que vous allez donner à cette information.

D’accord ? Alors allons-y !

Tout d’abord il faut que vous soyez conscient d’une chose essentielle et je vais vous mettre sur la piste. Et il faut que nous soyons d’accord à ce propos. Si vous n’acceptez pas ce phénomène, vous ne pourrez comprendre. Alors soyez attentif, l’esprit ouvert. Attention c’est parti …

Comment se manifeste la motivation ?

Je répète. Comment se manifeste la motivation ?

Par la pensée ! Oh pas n’importe quelle pensée, c’est sûr. Mais PAR LA PENSÉE ! Une pensée vivante ! Une pensée émotionnelle ! Certes mais une pensée.

Êtes-vous d’accord avec ça ?
OUI ? Voyez la suite.
NON ? Arrêtez cette lecture maintenant.

Que sait-on de la pensée ?

Bouddha a dit : « Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. » Vous imaginez ! Avec nos pensées nous bâtissons le monde comme avec des pierres nous bâtissons une maison. En fait les pensées sont des choses.

Attendez, restez avec moi. Vous avez dit que vous aviez l’esprit ouvert. Alors prouvez-le et poursuivez votre lecture. Merci !

Gustave Flaubert, lui dit : « La forme est la chair même de la pensée » Forme – chair ==> chose

Pour Stanislaw Jerzy Lec « Les pensées métamorphosent le cerveau lui-même. » Les pensées ont une action sur le cerveau. Quelle est cette chose qui peut métamorphoser le cerveau ?

Pour Max Stirner : « Personne n’est mon semblable, ma chair n’est pas leur chair, ni ma pensée leur pensée. » Quelque chose fait la différence entre moi et mon semblable.

François René de Chateaubriand a écrit : « La pensée agit sur le corps d’une manière inexplicable ; l’homme est peut-être la pensée du grand corps de l’univers. » Alors ça c’est quelque chose.

Stanislaw Jerzy Lec dit encore : « Les pensées, comme les puces, sautent d’un être humain à l’autre. » Les pensées sont des choses animées.

Bonne ou mauvaise, abondante ou restreinte, la pensée, essence de l’âme humaine, est une force qui survit à la destruction du corps. [Jean Prieur]. Vous voyez ce clavier là près de vous ? Vous pouvez mourir, il sera encore là comme chaque chose qui vous entoure.

Dans tous les livres d’évolution personnelle, il est écrit, (quelque fois entre les lignes et celui qui n’a pas l’esprit ouvert ne peut le voir et le lire) : une PENSEE est une CHOSE.

Une pensée est une chose !

Qu’on se le dise : une pensée est une chose ! Un point c’est tout !

Êtes-vous d’accord avec ça ?
OUI ? Voyez la suite.
NON ? Arrêtez cette lecture maintenant.

Ne dites pas : « Ouuiii mmaaaiiiisssss … » Ce choix n’existe pas. Vous êtes d’accord ou pas.
Si OUI, continuez la lecture !
Si NON, arrêtez là ! Ne perdez pas votre temps ! Adieu !

Vous êtes encore là ? Super ! Comprenez maintenant que si une pensée est une chose, elle va subir comme les autres choses les lois physiques naturelles de la vie et une qui nous intéresse plus particulièrement qui est celle de la gravité comme l’attraction terrestre.

Ah vous l’aviez oublié celle-là. Elle nous est tellement commune et même que dans un certain sens elle nous arrange bien. Sans elle, nous ne serions pas accrochés à cette terre et ne pourrions exister.

Vous allez faire là maintenant une expérience avec moi, une expérience très simple. Pas besoin de formule magique ni de commande mentale compliquée

Vous allez comprendre pourquoi votre motivation n’est pas toujours au TOP.

Entre le pouce et l'indexVous êtes prêt ? Oui ? Alors prenez, pincé entre votre pouce et l’index, un objet près de vous ? Allez-y, faites-le maintenant ? N’importe quel objet ! Oui ce stylo en plastique près de vous ou cette gomme, ou cette feuille de papier, un truc léger, pas fragile, simple. Allez-y, prenez-le, pincé entre votre pouce et votre index ? Main droite, main gauche, pas d’importance ! ÇA y est ? Vous avez un objet pincé entre votre pouce et votre index ? Très bien !

Vous qui ne jouez pas le jeu ! Fermez maintenant cette page web. Vous perdez votre temps et ne méritez pas de connaître la suite !

Pour Vous qui avez un objet pincé entre votre pouce et votre index depuis le début, je suis désolé de vous faire attendre, mais il y a toujours des gens qui voudraient toujours en savoir plus mais qui ne font rien de ce qu’ils apprennent et qui ne sont même pas prêt à faire cette petite expérience et je ne voudrais pas que l’esprit chagrin de quelques uns vienne perturber cette démonstration essentielle à la compréhension du tout.

Enfin nous sommes seuls. Continuons.

Vous avez toujours cet objet pincé entre votre pouce et index ? Très bien. Levez-vous maintenant et tendez votre main tenant l’objet devant vous. Attention c’est là que l’expérience prend toute son importance.

Préparez-vous à observer ce qui va se passer. Prêt ? Oui ?

Regardez bien ce qui se passe

Maintenant écartez votre pouce et votre index et libérez l’objet. Que c’est-il passé ? Avez-vous vu ce qui c’est passé ? Vous en êtes-vous rendu compte ?

L’objet, libéré de tout soutien est allé directement vers le sol. Vous vous rendez compte, cette chose que vous aviez entre vos doigts, une fois libérée est allée directement vers le sol ?

Ouh la, j’en ai perdu quelques uns ! Coucou ! Je sais, il y a des petits malins qui sont en train de penser :  » ça j’aurai pu te le dire ». Je sais ! Tout le monde aurait pu me le dire mais encore fallait-il en être conscient.

Bien que les Hommes hantent cette terre depuis des millénaires, Newton fut parmi les premiers à le réaliser il y a à peine 300 ans.

Toutes les choses libérées sont irrémédiablement attirés vers le bas. TOUTES !

Or, nous l’avons vu un peu plus haut dans le texte, une pensée est une chose ! UNE PENSÉE EST UNE CHOSE!

Et comme toute chose, une pensée sans soutien est attirée vers le bas …

… La motivation s’exprimant par la pensée… cqfd !!! …

une motivation qui n’est pas soutenue régulièrement sera irrémédiablement attirée vers le bas.

Votre motivation répond à cette loi naturelle.

Maintenant que vous savez ça, avec démonstration à l’appui, pas une simple hypothèse ou théorie, maintenant que vous savez ça, disais-je, vous devez savoir ce qui vous reste à faire pour que votre motivation reste au plus haut.

Quoique, vous ne le savez peut-être pas encore et je vais vous octroyer un petit bonus plus bas.

Mais ce que vous savez c’est que votre motivation doit être entretenue en permanence comme un jardin, comme une relation, comme votre voiture ou votre habitation et votre santé. Ce qui n’est pas entretenu dépérit irrémédiablement. Ce qui n’est pas soutenu est entraîné irrémédiablement vers le bas.

Entendez-vous cet autre petit malin ? Il me dit que l’objet qu’il avait pris n’est pas allé vers le sol mais c’était au contraire envolé. Eh oui, il avait pris un ballon gonflé à l’hélium. Alors je vais vous raconter cette très belle histoire que j’affectionne particulièrement.

La scène se passe dans les années 1950, un 4 juillet, jour de la fête nationale, dans une petite ville des États-Unis. Julius Junior, un jeune garçon noir se dirige vers la fête organisée pour l’occasion.

Là, au détour d’une rue, il voit un vieil homme distribuant des ballons gonflés à l’hélium, de toutes les couleurs, entouré d’enfants.

Julius Junior s’approche du vieux monsieur et lui demande poliment un ballon. L’homme lui dit : « De quelle couleur le veux-tu ce ballon ? »

Julius hésite et il demande : « Est-ce que si j’en prends un noir, il ira aussi haut et aussi loin que les autres ? »

Le vieil homme philosophe à ses heures lui répond : « Oui bien entendu, ce n’est la couleur qui est importante, c’est ce qu’il y a à l’intérieur ! »

J’adore cette histoire et j’espère que vous l’appréciez autant que moi. Mais revenons à notre motivation.

Comment entretenir sa motivation ?

Je ne vais pas ici détailler tous les aspects. Je vais les citer, charge à vous de vous débrouiller pour aller un peu plus loin.

1) Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’à un moment vous avez été motivé ? Qu’est-ce qui a provoqué cela ? Vous devez retrouver ce pourquoi. Puis le marquer, le noter, le dessiner, le peindre, le découper, le garder en position d’être à votre vue en PERMANENCE. EN PERMANENCE !

2) Vous devez vous entourer de personnes susceptibles de vous aider et n’en parler qu’à celles-là. A personne d’autre. Prenez un coach, un mentor.

3) Vous devez entretenir un moral et mental de gagnant. 3 façons complémentaires d’y parvenir : écouter des audios de développement personnel, lire des livres et ebooks de développement personnel, participer à des séminaires, de développement personnel.

Seulement Pour Ceux Qui Veulent Rester Motivé Au Quotidien


Tous ceux qui suivent ces conseils simples réalisent plus de choses et sont plus heureux.

Je vous félicite pour être arrivé au bout de cette prose. Beaucoup ont abandonné avant. Vous pouvez être fier de vous et je crois que vos rêves en valent vraiment la peine. Alors si je peux vous aider …

Ah au fait j’oubliai, si vous voulez donner de la valeur à cette idée développée ici, pensez à valoriser concrètement cette valeur ajoutée en faisant un don en suivant le lien ci-dessous :

L’idée n’est pas que je fasse fortune avec votre don. L’idée est bien de donner une valeur à cette idée pour que vous en souveniez. Si pour vous cette idée n’a aucune valeur. Je suis désolé.

Si vous me donnez de l’argent, celui-ci servira à financer les audios, les séminaires et les livres plus quelques investissements techniques.

Si au contraire elle a quelque valeur, mais que vous ne pouvez donner, vous pouvez toujours donner de la valeur à cette idée en apportant, un commentaire, un témoignage au bas de cet article.

Merci

Régis d’Alliance-Vaillante