Une méthode de développement personnel sans effort et sans temps

Quel est l’avantage de la méthode subliminale

Il s’agit de méthodes permettant d’influencer votre esprit subconscient sans passer par votre esprit conscient ».

Avant le subliminal

Depuis des siècles, l’homme cherche à se transformer à l’aide de méthodes psychologiques. L’occultisme, le yoga, en sont des exemples traditionnels. Cependant, ces dernières années, les méthodes proposées sont devenues de plus en plus prometteuses :

  • La bio-énergie promettait une transformation en plusieurs mois ;
  • Les thérapies comportementales en quelques semaines ;
  • La Méditation Transcendantale en un mois ;
  • EST ramena le délai à deux séminaires d’un week-end ;
  • Le Mind Control, une semaine seulement ;
  • L’hypnose, et sa version moderne, la Programmation Neuro-Linguistique, promettent une transformation en quelques séances.

Maintenant, tout est changé. Car ces méthodes avaient toutes un grave défaut : elles demandaient des efforts et du temps »

Dans un monde où la valeur de l’effort a été démystifiée par l’apparition des machines et de l’automation, il était normal que la psychologie — comme les autres sciences — voit apparaître une nouvelle méthode, qui peut vous transformer sans effort et sans temps.

Cette méthode s’appelle LA MÉTHODE SUBLIMINALE

Partout dans le monde, aux États-Unis, en Australie, en Allemagne, au Canada, en France, des centaines de milliers de personnes, bientôt des millions, utilisent cette méthode à l’aide de CD audio ou de MP3, ou en écoutant la radio.

Elles apprennent à transformer leur vie — sans faire le moindre effort. C’est du moins ce que leur promettent les promoteurs de ces programmes.

Sur quelle base scientifique cette méthode repose-t-elle ? Est-elle valable ? Et comment s’en servir ? Telles sont les questions passionnantes auxquelles nous allons essayer de répondre. Qu’est-ce que le subliminal ?

Le terme « subliminal » sera utilisé dans cette étude pour décrire des impressions sensorielles qui agissent sur le système nerveux humain, tout en étant réprimées par la conscience. En d’autres mots, des informations qui parviennent directement à l’inconscient, ou au subconscient, sans passer par l’esprit conscient.

Le subliminal, système détecté depuis l’antiquité

C’est Démocrite, en l’an 400 avant Jésus Christ, qui parle le premier de ce phénomène : « II y a bien des choses perceptibles que nous ne percevons pas consciemment », écrit-il. Platon en parle aussi dans un de ses textes : « Timaeus ». Aristote, dans son « Parva Naturalia », écrit : « Les impulsions qui nous parviennent pendant la journée, si elles ne sont pas assez grandes et puissantes, passent inaperçues à cause d’autres impulsions d’éveil plus marquantes. Mais lorsqu’on dort, c’est l’inverse qui se produit. Les impulsions les plus petites se transforment en grands effets.

On s’en rend facilement compte en observant ce qui se passe pendant le sommeil. Les hommes rêvent de tonnerre et d’éclairs alors que de simples lueurs ou de faibles échos leurs parviennent. Ils croient manger du miel et des fleurs lorsqu’une goutte sucrée se glisse entre leurs lèvres ». Montaigne, en 1580, puis Leibniz, en 1698, notent eux aussi ces « perceptions innombrables, dont on se rend peu compte, qui ne sont pas assez distinguées pour être perçues ou fixées dans le souvenir, mais qui reviennent à la conscience dans certaines circonstances ».

Freud reprit la notion de subliminal dans sa théorie du rêve, expliquant que le matériel psychologique réprimé pendant la journée (donc non-conscient) s’exprimait ensuite dans les rêves.

Il parait qu’il est le père du subliminal

Mais c’est l’un de ses disciples, le docteur O. Poetzle, qui est le véritable père de subliminal. Il étudia le mécanisme des défenses perceptuelles, un processus automatique qui nous protège de toute information qui serait trop déplaisante, potentiellement dangereuse ou inquiétante. Cette information potentiellement dangereuse serait stockée dans le subconscient et serait transformée en une expression atténuée avant d’être admise par le conscient.

Le subliminal par l’audio

La découverte du subliminal auditif en septembre 1979, la revue « Time » révéla que cinquante magasins avaient installé aux Etats-Unis et au Canada un système subliminal pour éviter le vol à l’étalage. Son inventeur, Hal Becker, eut l’idée de superposer à la musique diffusée dans les magasins des messages subliminaux suggérant de ne pas voler : « Je suis honnête ». « Si je vole, je vais être surpris et envoyé en prison. ». Près de 50 magasins aux Etats-Unis et au Canada ont installé l’appareil qui permet de réduire le vol à l’étalage et les «emprunts» des employés indélicats. Une chaîne de magasins de l’Est a réduit ainsi les vols de 37%, économisant ainsi 600 000 dollars, pendant un essai réalisé sur neuf mois ».

Le subliminal appliqué à la santé

Deux ans plus tard, un article apparaît dans « Science Digest », qui décrit une nouvelle expérience menée par Hal Becker : « Le pouvoir relaxant d’une suggestion subliminale est maintenant testé dans ce haut lieu de l’anxiété, la salle d’attente du médecin ». Il y a à peu près un an et demi, la clinique médicale Mc Donagh, à Gladstone, dans le Missouri, a installé un appareil appelé « Processeur de subliminal ». Ce dernier joue une musique apaisante, dans laquelle un message imperceptible consciemment leur suggère de ne pas s’inquiéter à propos du traitement qu’ils vont recevoir. Le message tend à calmer les patients anxieux en agissant sur le subconscient. La clinique Mc Donagh installa le processeur parce que certains patients s’évanouissaient d’anxiété en attendant leur traitement — un type de thérapie inhabituel qui dure plusieurs heures et qui met en oeuvre une solution de vitamines et de minéraux pour nettoyer les dépôts graisseux dans les vaisseaux sanguins. Plus aucun patient ne s’évanouit tant que le processeur était en marche, mais, afin de contrôler de manière absolue son efficacité, ils enlevèrent le message tout en laissant la musique : les évanouissements reprirent ».

Le subliminal appliqué à la perte de poids

Les nombreuses applications du subliminal Hal Becker eut ensuite l’idée d’appliquer sa méthode à la perte de poids. Il fit une expérience sur 151 patients. Non seulement ces derniers perdirent du poids, mais, ce qui est presque unique dans les annales de l’amaigrissement : « 50% des sujets conservèrent 50% en plus de leur perte de poids dans les deux ans qui suivirent… 33% conservèrent 75 à 100% de leur perte de poids… et 11% se contentèrent de 25%. »

Encore plus fort, le subliminal visuel

La recherche sur le subliminal, influencée par les travaux de Poetzle, se dirigea vers les expériences visuelles. Ce fut la fameuse expérience dans un cinéma où, au moment de l’entracte, on projeta au 1/3.000e de seconde, un jour sur deux, les messages suivants : « Faim ? Mangez du Pop-Corn » et « Buvez du Coca-Cola » Les ventes de Pop-Corn augmentèrent de 57,7% et celle du Coca-Cola de 18,1%, différence très importante, due à plusieurs facteurs sur lesquels nous aurons l’occasion de revenir.

Une expérience plus récente fut menée sur des étudiants. Deux groupes de même nature (âge, race, sexe, etc.) devaient regarder la photo d’une publicité de Play-boy, représentant un mannequin masculin. On leur demanda d’évaluer, sur une échelle de 1 à 5, si cette photo était plutôt virile ou efféminée. On projeta au premier groupe (groupe témoin) l’annonce telle quelle, et on superposa le mot «HOMME», projeté au 1/3000e de seconde sur l’image du second groupe (subliminal). On le voit, un texte subliminal change considérablement notre système de référence.

D’autres expériences montrèrent l’impact du subliminal. Corrigan et Becker, en 1956, eurent l’idée de présenter de l’information rationnelle de manière subliminale. Voici ce qu’ils firent : des sujets devaient résoudre des anagrammes (des mots dont les lettres avaient été mélangées, et dont il fallait retrouver la signification). La réponse fut présentée au l/3 000è de seconde à un groupe test, alors que le groupe témoin n’avait pas connaissance de la réponse, même à un niveau subliminal. Une diminution du temps de réponse significative (> 0.005) montra que le subconscient utilise le matériel qui est présenté au niveau subliminal.

*Extrait du livre de Paul Teacher La Méthode Subliminale

Un soft pour une reprogrammation par le subliminal visuel

Vous qui voulez changer quelques attitudes néfastes à votre évolution personnelle et/ou professionnelle, ou habitudes qui contrarient vos désirs profonds, avec un minimum de contraintes, je vous invite à découvrir ce soft qui vous permettra de vous reprogrammer subliminalement.

je veux en savoir plus sur la reprogrammation sublinale

Une réflexion au sujet de « Une méthode de développement personnel sans effort et sans temps »


  1. j’ai acheté ce logiciel en début d’année car convaincu par le principe, mais je ne l’ai pas utilisé suffisamment encore pour en rendre un témoignage palpable ! en fait les mots apparaisse à l’écran fatigue les yeux je trouve car le conscient est tenté de lire à chaque fois alors que pas ou peu possible ! j’ai vu que je peux personnaliser et paramétrer à ma guise mais ne m’y connaissant pas assez en subliminal, je n’ose pas…d’ailleurs mon sublisoft me demande d’acheter une version complémentaire alors que les fournisseurs disent que c’est inclus dans mon achat du coup la personalisation tenté est impossible donc assez découragé !

    j’avais entendu dire que les politiciens ont utilisés ce système à l’époque et que ce fût interdit sans accord préalable des gens…est-ce autorisés de nouveau à notre inssu ?

    je demande cela car j’ai remarqué que les clips désormais utilisent beaucoup l’effet stroboscopique et je me demandais s’il y avait pas du subliminal derrière ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *