Pour l’action c’est maintenant !

Quand commence l’action

Je me suis laissé dire que quand la pensée est juste, l’action ne compte pas. Pourtant un projet sans action est un rêve ou une chimère.

Mais quand commence l’action ? « La préparation prime l’action. » dit Guy Zimmerlich.

Mais la préparation n’est-ce pas déjà être en action ? Johann Wolfgang von Goethe dit « Au commencement était l’action. » et ne dit-on pas qu’un travail (une action) bien préparé est à moitié fait ? Ne pourrait-on remplacer le mot préparation par prépar’action ?

Parce que ce qui importe n’est pas l’action mais l’action juste. Et l’action juste se fait d’abord dans la pensée. D’ailleurs pour Ernest Hello : «Plus l’âme a reçu dans le silence, plus elle donne dans l’action.»

Pour conclure ce paragraphe, voici ce que dit Victor Hugo : «Qui ne possède pas sa pensée ne possède pas son action.»

L’action c’est la création

L’action c’est la réalisation physique d’une pensée, d’une intention. Or vis à vis de l’autre, nous sommes bien plus par ce que nous faisons que par ce que nous disons. Notre influence grandit au moment où un rêve futur se transforme en réalité par l’action juste.

L’action est le résultat d’un engagement. L’action est le sceau qui valide l’intention. D’ailleurs pour Ralph Waldo Emmerson, l’ancêtre de toute action est une pensée. L’action c’est la vie de l’âme comme celle du corps.

Comment peut-on apprendre à se connaître soi-même ? Bien plus par l’action que par la méditation. L’action est une pensée qui se manifeste. L’espérance engendre l’action et la connaissance est dans l’action.

L’intelligence doit vivifier l’action ; sans elle, l’action est vaine. Mais sans l’action, l’intelligence est stérile et la pensée perd de son essence.

L’action parle de l’homme au milieu des circonstances. On dit que l’oisiveté est la mère de tous les vices. Voici les propos de Johann Wolfgang von Goethe «Garde-toi, dans la vie, de rien différer : que ta vie soit l’action, encore l’action !»

L’action libère

L’action vivifie, l’action juste récompense, l’action est la seule façon d’apprendre.

Si l’action ne soutient pas la pensée, celle-ci perd de sa puissance créatrice et sa force s’effrite.

Les difficultés rencontrées doivent pousser à plus d’action, pas à décourager. L’esprit de l’homme se renforce dans le conflit. Ce qui ne tue pas renforce.

Comme les petits ruisseaux se réunissent pour former de grandes rivières, de même les petites pensées doivent s’assembler pour devenir de grandes actions.

Projette-toi dans l’avenir pour y découvrir ce qui serait le meilleur pour toi. Puis lance-toi dans l’action de tout ton être, car c’est celui qui s’immerge dans son travail qui atteint l’excellence. Et que ton intérêt porte sur l’action seulement, jamais sur ses résultats.

Action maintenantVoici ce que disait le plus grand vendeur du monde à propos du passage à l’action

J’agis maintenant.

Je ne me débarrasserai pas de mes tâches d’aujourd’hui pour les remettre à demain car je sais que demain ne vient jamais.

J’agis maintenant. J’agis immédiatement. J’agis tout de suite. Je me répète ces paroles, encore et encore, à chaque heure, chaque jour, tous les jours jusqu’à ce que mes actes soient aussi réguliers et familiers de le fait de respirer, aussi instinctives que de cligner des paupières.

J’agis immédiatement car tout ce que j’ai c’est ce moment même. Maintenant est le temps de l’action.

——————–

Cet article participe au festival organisé par Mathieu du blog Penser et Agir et dont le sujet est : Penser et Agir, à quel moment devez-vous passer à l’action ?

Le Guide du passage à l’action

71 blogueurs passionnés se sont réunis autour du thème du passage à l’action et vous disent quand et comment passer à l’action dans un e-book gratuit de 393 pages. Cliquez ICI pour accéder à la page de téléchargement du Guide du passage à l’action.

Maintenant tu peux aussi contribuer à ce débat ouvert en apportant ton témoignage, ton expérience en mettant un commentaire plus bas.

Si vous trouvez ce texte intéressant, partagez-le avec vos amis Facebook en cliquant sur Partager ci-dessous.

6 réflexions au sujet de « Pour l’action c’est maintenant ! »


  1. « Rien ne sert de courir il faut partir à point ». Je pense que, plus on prend du temps pour résoudre un problème, plus la difficulté augmente, il faut agir vite et bien!


  2. « Ne pourrait-on remplacer le mot préparation par préparaction ? »

    Tout a fait d’accord et absolument génial comme idée.

    Il n’y a pas si longtemps j’étais comme une ad-dicte au téléchargement, une sorte de boulimie intellectuelle….oh j’écoutais, je lisais quand même ce que je téléchargeais mais au bout d’un moment je m’en suis un peu lassée… je me suis rendue compte que cela ne finissais jamais et que mon esprit ne retenait les choses qu’après plusieurs ouvrage de divers auteurs traitant du même sujet alors a quoi bon me suis-je dit???

    Pendant ce temps là, mes projets n’avançaient que comme des escargots alors je me suis résolue tant bien que mal à cesser ma curiosité mal placée pour devenir plus efficace, plus constructive.quant on aime la vie, on s’intéresse comme moi à plein de choses mais la vie est trop courte pour tout assimilée car notre cerveau n’en a pas la capacité…il faut savoir l’accepté à un moment et ce cheminement n’est toujours pas facile pour moi, néanmoins je m’y efforce de le poursuivre !

    Les connaissances sans action, après notre passage sur terre, ça ne laissera rien …et la satisfaction de maitriser beaucoup de choses aussi agréable soit-elle,ne reste qu’une sensation qui de plus est, bien éphémère et bien égoïste car il n’y a que peu de preuves de ce qu’on voudrait éventuellement ce venter à se sujet pour espérer obtenir de la véritable considération alors encore : à quoi bon ?

    Oui, la connaissance c’est la vie, oui ça permet de se sentir au contrôle en cas de soucis pour savoir comment surmonter les choses et les tourner à notre avantage mais il y aura toujours des choses qui nous échappe et peut-être que la clef n’est pas dans la recherche du contrôle mais du lâché prise.

    Beaucoup doivent être comme moi et avoir du mal à passer à l’action par perfectionnisme, ce qui cache la peur de l’échec et donc un manque de confiance en soit et surtout des pensées erronées à ce sujet…d’où ce besoin de maitriser leur projet alors que sans se lancer on ne peut pas tout appréhender non plus de toute façon.

    Parfois alors, il convient de faire une pause dans ces résolutions quand on a pas les outils psychologiques…on peut être compétent mais si en esprit, on doute de soi, on rate tout la plupart du temps !
    Pause ne veut pas dire arrêt définitif mais juste un recadrage pour redémarrer de plus belle. Je crois que lorsqu’on se lance dans un projet constructif qui nous passionne ou qui est lucratif, on oublie dans notre stratégie d’évaluer les outils psychologiques nécessaires à la mise en place de nos projets et notre aptitude face à ceux-ci d’où beaucoup d’échec.
    La base de toute décision devrait reposer avant tout sur l’analyse de nos aptitudes psychiques se référent à nos projets pour renforcer nos forces dominantes d’abord et palier un minimum à nos faiblesses. Ainsi on s’assure démarrer du bon pied !
    Ma méthode : c’est non pas d’abandonner ma curiosité mais à chaque thématique que je peux télécharger, et apprendre, je passe à l’action désormais et ce, chapitre après chapitre abordé.

    Je n’attends plus de tout savoir de tous les chapitres et de touts les formateurs relatif à chaque chapitre avant de commencer car on ne commence jamais.
    Je prends connaissance d’un chapitre d’un formateur et j’agis, et je passe à un autre sujet et ainsi de suite.
    Il n’est pas question non plus de rester sur le même sujet tant qu’il y a des formateurs pour en parler !
    Je n’abandonne cependant pas non plus les points de vue des autres formateurs mais je pourrais les réviser lorsque du temps libre se dégagera pour perfectionner l’action que j’aurais mené à partir de mon initiation.

    On se « notionne » et on se performe après ! LES 2 VIENNENT PAS A LA FOIS ! Contrairement à ce que j’avais cru !

    D’ailleurs on peut se croire excellent, mais sur quelle base si ce n’est que perceptif ??? Il n’y a que l’action qui peut engendrer des critiques et qui peuvent par la multitude confirmer si oui ou non on l’est …

    Alors notion + action + révision des actions


    1. Bravo pour cette déclaration. S’attendre à être parfait dès les premiers tests est une chimère. Bien entendu, tendre vers l’excellence doit être l’objectif mais faire est la priorité. A bientôt.


  3. Bonjour,

    J’ai participé comme toi à l’évènement « passer à l’action » organisé par Mathieu il y a quelques mois.

    A mon tour je lance aujourd’hui un évènement interblogueurs sur le thème « 3 astuces pour gagner du temps ». tout le monde peut participer.

    Ce thème est universel et concerne chacun d’entre nous. Alors même si tu as peu de temps, je suis sûre que tu aimerais connaitre plein d’astuces !

    Pas de panique, tu as jusqu’au 20 janvier pour envoyer ton article. Tout est expliqué sur le blog, http://www.coachrelax.fr/blog/3-astuces-pour-gagner-du-temps/

    Je compte sur ton imagination, et je t’invite à diffuser l’info à tes contacts afin de recueillir le maximum d’idées à partager. Au plaisir de te lire ! Je te souhaite de belles fêtes de fin d’années,

    Cordialement

    Hélène
    http://www.coachrelax.fr/blog


    1. Merci Hélène pour cette invitation. Pour la diffusion c’est fait par ce post. Régis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *